Benjamin Orcajada : Chronique

Le mot "Chronique", qui signifie le récit des événements passés, trouve aussi son sens dans la répétition. C'est en effet dans la constance que je menais, au fil du temps, des activités sociales picturales et philosophiques.

Ainsi ce fut, pour moi, il y a bien longtemps, un grand moment d'émotion lorsque je réalisais à trois reprises les affiches des fameuses Chorégies d'Orange.

Je fis par ailleurs régulièrement des expositions dans des lieux divers et en galeries. Elles étaient l'aboutissement d'un long travail en atelier et m'encourageaient à continuer.

J'initiais en Avignon pour plusieurs années une longue série d'émissions radiophoniques sur la mythologie de la Grèce antique et sur les interrogations traditionnelles de la philosophie. Ce fut ensuite l'animation d'un café philosophique en librairie de Pont Saint Esprit. Je fus souvent sollicité pour assurer diverses conférences.

Toutes cela me conduisit à prolonger mes communications orales par des publications car l'expression et la clarification des idées est la mesure de leur qualité.

Bien entendu chacune de ces manifestations fut abondamment suivie par la presse locale.

Benjamin Orcajada à Sainte Cécile Les Vignes

Un parfum de Provence

Durant toute l'année 2018, Benjamin Orcajada expose ses huiles sur toiles au Restaurant l'Estanquet à Sainte Cécile Les Vignes.

« Il faut vous dire qu’en Provence...» il n’y a pas que la montée des bêtes sur les alpages. Il y a ces paysages ensoleillés qui, depuis longtemps font, été comme hiver, le bonheur des peintres en quête de lumière. 
En peignant la Provence, j'ai tenté de m’éloigner des clichés touristiques qui sont souvent le lot des cartes postales et retrouver en pureté une vision des choses de la terre.Dans ce village au magnifique nom de « Sainte Cécile les Vignes » et sur les murs du lieu-dit "l'Estanquet", voici quelques tableaux... sous lesquels un sympathique barbu restaurateur, grand serviteur de Dionysos et de cuvées locales prestigieuses, saura vous embellir les papilles gustatives.

Orcajada peint le Val des nymphes

A 2 km du pittoresque village de Lagarde-Adhémar, le Val des nymphes, est un trou de verdure qui garde jalousement, sous la voûte épaisse de chênes plus que centenaires, son mystère. Le lieu fut sacré car on y célébrait un culte antique aux mères des nymphes, divinités des eaux et de la fécondité... une source alimente un bassin et assure la fraîcheur constante du lieu. La christianisation a bâti sur ce site païen plusieurs chapelles. L’église actuelle, «Notre Dame des Nymphes», fut édifiée vers le milieu du XIIème siècle. Sa singulière beauté en fait une pierre précieuse dans un écrin arboré. Elle fut réhabilitée et protégée depuis 1950 par les Monuments historiques.

Un peintre ne peut qu’y trouver source d’inspiration et de méditation.

Des expositions passées

Comme on écrit un livre pour qu'il soit lu et conséquemment publié, on peint un tableau pour qu'il soit "exposé". C'est à dire avancé sur la scène publique, suspendu aux cimaises et ainsi soumis aux regards et aux jugement de tous. Affaire de goûts dont on ne cesse de débattre entre nous.

C'est aussi l'occasion d'une fête pour des critiques d'art avisés. Le Voir met le Dire en verve!  On n'en finit jamais de commenter parce que chaque oeuvre qui se présente garde aussi jalousement son propre secret. C'est cela qui nous fait revenir à elle dans le ravissement inexplicable de la fascination.  

Quand le peintre se fait philosophe

"Tous les hommes désirent naturellement savoir " . Je ne cessais de constater la véracité de ces propos aristotéliciens au cours des conférences que j'eus l'occasion de donner. C'était à chaque fois la même curiosité d'un public éveillé et averti. Excellente occasion de finir par débattre ensemble afin de mieux comprendre et se comprendre. Comme on demande au peintre de faire voir on demande au philosophe de parler. 

Petite revue de presse

Chaque manifestation est l'occasion d'un article dans la presse locale. Une publicité qui assure de l'intérêt porté à celle-ci. Elle manifeste souvent beaucoup d'indulgence dans les jugements et une perspicacité qui honore les journalistes. J'apprends beaucoup de choses!

Benjamin Orcajada peint les affiches des Chorégies

Les chorégies d'Orange sont un événement musical et annuel de renommée mondiale. En trois occasions, on me proposa de réaliser l'affiche de présentation de cette manifestation.
Pour l'une d'elles j'ai encore une pensée émue envers la Diva Montserrat Caballé qui la présenta officiellement à la presse.